Les fondations Open Society et George Soros

Les fondations Open Society et George Soros

Download Files

Download this information as a fact sheet in French. (Updated: July 25, 2017)
100.15 KB pdf

Les fondations Open Society (Open Society Foundations en anglais) ont été fondées par George Soros, l’un des plus grands philanthropes au monde qui a fait don, depuis 1984, de 14 milliards de dollars sur sa fortune personnelle, bâtie sur les marchés financiers.

Les fondations Open Society soutiennent aux quatre coins du globe des personnes et des organisations qui se battent pour promouvoir la liberté d’expression, des gouvernements transparents qui rendent des comptes, et des sociétés plus justes et plus égalitaires.

Cela se traduit souvent par une attention particulière envers ceux qui souffrent de discriminations pour le simple fait d’être eux-mêmes, tels que les Roms en Europe, et d’autres forcés de vivre en marge de la société.

Ce type d’intolérance, Soros en a fait lui-même l’expérience. Né en 1930 en Hongrie, il a connu l’occupation nazie au cours de laquelle plus de 500.000 juifs hongrois ont été tués. En 1947, alors que la Hongrie tombe aux mains des communistes, Soros quitte Budapest pour Londres. Il émigre ensuite aux États-Unis où il fait ses premiers pas dans le monde de la finance et des investissements dans lequel il fera fortune.

Soros commence ses activités philanthropiques en 1979. Il accorde alors des bourses scolaires à des étudiants noirs dans une Afrique du Sud sous apartheid. Dans les années 80, il aide à promouvoir la libre circulation des idées en Hongrie communiste. Après la chute du mur de Berlin, il s’attache à renforcer les pratiques et les institutions démocratiques en Europe centrale et orientale.

Une fois la Guerre Froide terminée, il étend ses activités aux États-Unis, en Afrique et en Asie, en soutenant un large éventail de nouvelles initiatives visant à bâtir des sociétés plus responsables, plus transparentes et plus démocratiques.

Neufs choses à savoir sur les Foundations Open Society 

  1. À ce jour, les fondations Open Society comptent vingt-trois fondations nationales et régionales, chacune d’entre-elles étant dotée de son propre conseil consultatif. Les membres de ses conseils supervisent les activités et décident des priorités en termes de financement afin de répondre au mieux aux besoins locaux.
  2. La première fondation fut créée en Hongrie en 1984 ; la plus récente fut ouverte en Myanmar en 2016.
  3. Les fondations Open Society contribuent jusqu’à un maximum de 33 % du budget de la grande majorité des organisations avec lesquelles nous travaillons, afin de veiller à leur autonomie et de les doter des moyens financiers nécessaires à leur fonctionnement.
  4. Les fondations Open Society représentent la deuxième oeuvre de bienfaisance privée aux États-Unis, juste après la fondation de Bill et Melinda Gates. Aux Etats-Unis, il existe une longue tradition de philanthropie par des hommes d’affaires éminents et dont les pionniers furent notamment Andrew Carnegie et les familles de Rockefeller et Ford.
  5. Les fondations Open Society représentent la principale source de financement privée des initiatives de soutien aux minorités Roms en Europe.
  6. À partir de 1993, les fondations Open Society ont investi des dizaines de millions de dollars dans des opérations humanitaires et de secours dans les pays de l’ancienne Yougoslavie alors en guerre, et en particulier dans la ville assiégée de Sarajevo.
  7. Nous sommes présents aux Etats-Unis depuis 1996. Les Etats-Unis bénéficient de près de 17% de nos financements dans des programmes soutenant la réforme du système pénal, une révision des lois sur les stupéfiants, le renforcement de la participation démocratique et des lois sur l’immigration plus humaines.
  8. Les fondations Open Society ont, à maintes reprises, mené le débat sur des sujets controversés, y compris parfois trop controversés pour d’autres donneurs. Nous sommes fiers de travailler aux côtés de personnes mises à l’écart par la société simplement à cause de qui elles sont.
  9. Notre nom témoigne de l’influence que la pensée de Karl Popper a exercée sur notre fondateur. Dans son ouvrage La société ouverte et ses ennemis, Popper avance qu’aucune philosophie ni idéologie ne peuvent arbitrer la vérité, et que les sociétés ne peuvent prospérer que si elles permettent une bonne gouvernance démocratique, la liberté d’expression et le respect des droits individuels.